Blog

A paraître- Spered Gouez n°25 – « La Légende de la Mort » du temps présent

Au sommaire du n°25, à paraître le 26 octobre 2019  lors du Festival du livre de Carhaix :

Couverture : Sophie Degano

Escale : Miloud Gharrafi, poète de langue arabe, romancier et traducteur (dossier de Louis Bertholom)

Avis de tempête / Taol Kurun : carte blanche à Georges Cathalo

Mémoire : Anatole Le Braz (1859 – 1926) par Erwan Chartier

Points de vue : Entrer dans le paysage, de Georges Drano (Folle Avoine, 2018), lu par Georges Cathalo,  Marie-Josée Christien et Jacques Josse.

Chroniques sauvages :

Nuits d’encre, par Marie-Josée Christien : livres de  Lydia Padellec (Cicatrice de l’Avant-Jour), Guy Allix & Pointilleuse (Les Couleurs du Petit Peintre), Louis Bertholom (L’enfant des brumes), Angèle Paoli (Italies Fabulae), Jean-Claude Touzeil & Yvon Kervinio (Vox populi), Mérédith Le Dez (La nuit augmentée), Bruno Geneste & Paul Sanda (Saint-Pol-Roux), Marie-Hélène Prouteau (Le Coeur est une place forte), Marie Murski (Ailleurs jusqu’à l’aube), Jeanine Salesse (L’épaule du paysage), Olivier Cousin (J’ai le souvenir carnivore), Anthologie Jardin(s),  Alain Boudet (Bistrots), Jacqueline Saint-Jean (Sommeil-Océan), Pierre Tanguy (Un chant parmi les ombres).

Passages, par Guy Allix : Concerts de l’un et du multiple de Gérard Mottet (Unicité), Affolement du sang de Marie-Josée Christien (Al Manar)

Revues d’ici… et d’ailleurs

Armand Robin et Georges Brassens (3), par Jean Bescond : Armand Robin dans les lettres de Brassens.

Vagabondages : articles de Jean-Louis Bernard,  Claire Fourier, Jacqueline Saint-Jean, Gérard Cléry, Patrice Perron…

Tamm-Kreiz : Jean-François Mathé

La Légende de la Mort du temps présent : 26 auteurs ;   (ordre alphabétique) Guy Allix, Marc Baron, Louis Bertholom, Marie-Claude Bourjon, Alain Brissiaud, Annie Cariou, Marie-Josée Christien, Gérard Cléry, Chantal Couliou, Hélène Decoin, Jean-Marc Gougeon, Anne Guerber-Jézéquel, Michelle Labbé, Emmanuelle Le Cam, Mérédith Le Dez, Jean-Luc Le Cléac’h, Brigitte Maillard, Pierre Maubé, Roland Nadaus, Lydia Padellec, Patrice Perron, Morgan Riet, Jacqueline Saint-Jean, Philippe Simon, Sydney Simonneau, Olivier Verdun.

 

Terre à ciel – « Quatre chevaux de hasard » par Jean Palomba » – juillet 2019

L’espère-lurette, chronique po&tique, par Jean Palomba

(lire l’ensemble ici)

« Quatre chevaux de hasard n’est pas le dernier livre de Mérédith Le Dez. Mais la poésie, l’univers poétique, qu’est-ce qu’ils en ont à faire de l’actualité du marché et des nouvelles nouveautés qui voudraient recouvrir les anciennes antiennes ? Ce serait comme croire escamoter telle planète de poèmes, tel ou tel monde paru il y a quand, il y a peu, il y a loin, là, tout près.
Depuis 2015, aux Éditions Folle Avoine, Quatre chevaux de hasard vont l’amble, se cabrent ou prennent le grand galop. D’abord enclos entre les pages dans leur robe safranée, il faut pour qu’ils apparaissent user d’un stylet – acte cavalier du lecteur volontaire.

Quatre cavales mystérieuses, célestes s’ébrouent alors au fil des mots parcourant cinq cahiers au long cours, cœur léger, cœur vaillant, cœur lourd… vers quelle apocalypse ? Hermétisme foisonnant d’une langue qui toujours s’ouvre avec des images et des sensations musicalement filées. Surréalité des poèmes qui leur confère un aspect pictural et rythmique, cubiste, reflétant les paysages intérieurs et ceux du monde. Quatre couleurs : le mauve de l’ombre, la nuit blanche, les bleus du petit matin, les jaune des plages et de la rouille. Et puis : la mort ou l’art – métaux d’une épée à lame hésitante, entre zénith et nadir. Un destin en suspens.

Les poèmes saillent, d’une beauté miraculeuse, à force que la langue soit tournée comme l’argile avant la venue des émaux. Des reprises d’un poème l’autre et d’un cahier l’autre. Foulées ininterrompues, fluidité des transitions dès l’abord du livre. Comme si tout le texte se tissait à partir du poème en exergue. Comme si le texte était un vêtement cousu à même la peau, respirait avec elle, se tricotait au rythme de sa respiration. […] »

Livre de Caractère 3e édition – Quintin (22)

3e Livre de Caractère
3e Salon du Livre de Caractère

La 3e édition du Salon du Livre de Caractère aura lieu le week-end des 14 et 15 mars 2020, mais les préparatifs commencent déjà.

Mardi soir, Fabienne Juhel, présidente de l’association organisatrice et le libraire Gilles Perrotin, ont abordé la question des auteurs qui seront invités. Plusieurs critères entrent en ligne de compte pour l’établissement d’une liste d’environ 25 écrivains.

« On part sur la base de onze hommes et onze femmes, sachant que les trois maisons d’édition présentes proposeront elles aussi un ou deux de leurs auteurs, précise Fabienne Juhel. Ils auront publié au moins un livre entre septembre 2018 et le printemps 2020. »

Autre critère d’importance : « Ils doivent être publiés par des éditeurs professionnels qui sont vraiment dans la recherche d’un style, d’une voix, d’une écriture. »

Les livres retenus devront correspondre à l’une des trois thématiques choisies. La formulation des deux premières est à affiner : « Littérature et environnement, littérature et engagement social. »

Pour la troisième, les mots  ont été clairement posés : « La poésie peut-elle sauver le monde? » Chacun des thèmes fera l’objet d’une table ronde.

Article O-F du 28-06-19